La tentation du matelas

patrice de cassini

P. de Cassini

LA TENTATION DU MATELAS

La Grèce va mieux, l’Espagne moins bien, on ne parle plus du Portugal et la France va repartir, chef de file des pays pauvres de l’Europe du sud contre toute l’Europe du nord.

La Bourse oscille au gré des nouvelles, mais rien n’est réglé. Le gouvernement français n’ayant encore rien promulgué en matière d’impots, tant pour les particuliers que les entreprises, une sorte de torpeur nous envahit depuis la mi-mai. Dans cet environnement certaines entreprises s’en sortent bien et les gérants de fonds perspicaces en ont profité. Mais l’inquiétude s’installe et l’exemple de la Grèce où des milliards d’euros sont retirés en liquide chaque semaine des banques commence à tenter certains de nos concitoyens. Pour un français payant l’ISF, 100 000 euros risquent de lui couter 1,5 à 2% par an alors que placés sur un livret ils ne lui rapporteront que 2% nets maximum. Une rémunération nulle en face du rsique de l’établissement où il les placerait commence à faire pencher la balance vers le …matelas !

Nous avons confiance dans le système bancaire français et ne vous recommandons pas cette solution. Elle comporte d’ailleurs un risque, celui du cambriolage, qui ne peut être considéré comme nul.  Mais nous restons sur des positions qui ont peu changé hélas depuis trois ans. Profitez des offres de placement en livrets ou comptes à terme qui offrent de rémunérations brutes supérieures à 5%. C’est le mieux que vous puissiez faire.

l’équipe de placermonargent.fr,

Cette entrée a été publiée dans Editorial, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.