Conseils

// Conseils des professionnels :

Interview du 15 Décembre 2010.

5 questions à :


Photo de Strauss Vincent Mr Vincent Strauss 

Directeur Gén������������ral / G��rant

ComGest

1/ Que pensez-vous du secteur boursier aujourd’hui?
Vincent Straus : La situation macro-��conomique au niveau des pays développés n���est pas brillante, mais la situation micro-économique, au niveau des entreprises, est plutôt favorable.
De manière symétrique, dans les pays émergents, la situation macro-économique est plutôt bonne, et la situation micro-économique (hausse des taux d’intérêts, hausse de l���inflation, hausse des prix de main d’œuvre, blocage de prix, compétition plus rude) a tendance à se dégrader légèrement.
2/ pensez-vous que ce soit une période opportune pour investir sur les marchés émergents aujourd’hui ?
VS : Il faut bien différencier les pays émergents, des entreprises qui investissent dans ces pays. La situation concurrentielle des sociétés domestiques (en Chine, au Brésil, en Malaisie), va se dégrader, car la concurrence des grandes multinationales et l’environnement de coûts se dét��riore. De plus la�� pression et l���intervention des gouvernements locaux deviennent de plus en plus importantes.
La situation des taux de marge rend les placements dans les pays ��mergents plus risqués qu’auparavant. Il faut être plus discriminant dans ces pays qu�����on a put l’être dans le passé et considérer que l’on va avoir un environnement micro-économique moins favorable.

3/ Dans quels pays investissez vous et pourquoi ?
VS : En ce qui concerne la répartition g����ographique de notre fonds, ComGest Growth Emerging Markets a un poids assez important sur l’Afrique du Sud, pour jouer globalement l’Afrique et plus précisément, l’Afrique sub-saharienne. Nous n�������avons pas une approche pays par pays. Nous sommes plutôt investisseurs de société par société.
Par exemple, une société comme MTN Group, qui est une position historique dans notre fonds, est une société qui est, bien entendu, présente en Afrique du sud, mais également au Nigeria, au Ghana, en Iran et dans d’autres pays. Pour résumer, une société peut être cotée dans un pays, mais avoir une activité très globale.

4/ quelle est votre analyse de ce marché par rapport aux marchés occidentaux?
VS��: Historiquement, les pays émergents sont cotés avec une légère prime par rapport aux pays développés. Cette prime se justifie par des taux de croissances globaux supérieurs, et des situations macro-économiques plus favorables. Ces pays reçoivent des financements de la part d’investisseurs et de sociétés étrangères, et sont globalement peu endettés ; il n’est donc pas irrationnel de voir une réévaluation des multiples de valorisations des soci����tés présentes sur ces marchés.
Cette prime devrait être plus importante dans les mois, ou trimestres �� venir. Cela ne veut pas dire pour autant que les b��néfices vont augmenter fortement.

5/ conseilleriez-vous d’investir sur ce type d’opcvm aujourd’hui et à quel pourcentage d’un portefeuille de taille moyenne ?

VS :Ce type d’OPCVM est toujours attrayant, cependant, il faudrait peut être s’intéresser à des fonds plus globaux, typés pays émergents (comme ComGest Monde). Je pense également à la gestion Stock picking qui permet, avec les valoriations actuelles, de réaliser des placements performants.

Réagissez sur notre forum.

Voir notre sélection de Fonds Diversifiés

L���équipe de Placermonargent.fr

 


Les commentaires sont fermés.