Avis de professionnels

Jean Olivier OUSSET Epargnissimo

Jean Olivier OUSSET Epargnissimo

1/ L’assurance vie reste le support d’épargne préféré des français, est-ce encore justifié aujourd’hui ?

Jean Olivier Ousset: Oui, en dépit des réformes récentes et des projets actuellement discutés, l’Assurance Vie demeure l’un des placements les plus intéressants pour l’épargnant.

 

Les contrats d’assurance vie bénéficient d’une grande souplesse d’utilisation et d’une fiscalité avantageuse. Mais, au-delà de ces spécificités, ils offrent surtout aux particuliers de multiples possibilités leur permettant de répondre au mieux à leurs choix patrimoniaux, voire d’optimiser pleinement la gestion de leur patrimoine.

 

En effet, la souscription d’un contrat d’assurance vie permet à l’épargnant de réaliser différents objectifs tout au long de sa vie : capitaliser en lissant l’effort d’épargne et le risque, préparer sa retraite, protéger ses proches en cas de décès…

2/ L’assurance vie peut-elle être plus qu’un placement passif et faire l’objet d’une gestion dynamique ?

J.O.O.: Bien entendu, l’épargnant ne doit jamais laisser dormir son contrat. S’il peut préférer conserver son investissement sur un fonds en euros, placement à risque zéro, il peut investir sur des unités de compte afin de dynamiser les performances de son contrat. A ce titre, des arbitrages seront nécessaires afin d’adapter la composition de son portefeuille à la situation des marchés.

3/ Le contrat que vous proposez permet l’accès à un grand nombre d’OPCVM, allez-vous continuer à élargir cette offre ?

 

J.O.O.: La volonté d’Epargnissimo est de faire sans cesse évoluer l’offre financière du contrat Croissance Vie et d’élargir les perspectives d’investissement sur les supports financiers. C’est pourquoi nous nous sommes rapprochés d’une société de conseil en allocation d’actifs, EOS Allocations, qui apporte toute son expertise dans la sélection des OPCVM.

 

Cette sélection passe par une qualité de gestion et des performances reconnues et un rapport risque/rendement optimal, ainsi que par des filtres quantitatifs et qualitatifs.

 

Notre offre financière a donc été restructurée en collaboration avec EOS Allocations afin de proposer un véritable équilibre dans toutes les classes d’actifs.

 

Nous avons donc intégré au 1er juin dernier 47 nouveaux fonds dont 11 trackers. Ainsi, nous proposons aujourd’hui 315 fonds financiers dont 27 trackers sélectionnés par nos experts

 

4/ Avez-vous une approche conseil ou laissez-vous l’épargnant arbitrer librement ses placements ?

J.O.O.: Depuis le lancement du contrat en mai 2009, Epargnissimo propose deux modes de gestion : la gestion libre où la gestion pilotée. En choisissant la gestion pilotée, le client délègue entièrement l’arbitrage de ses placements à une société de gestion, en ne choisissant que la part du fonds en euros en fonction de son aversion au risque.

 

Nous avons cependant noté que nombre de clients souhaitent conserver la gestion de leur contrat mais peuvent avoir besoin de conseil afin de définir au mieux leur allocation d’actifs. Or, ils ne peuvent trouver dans les contrats Internet que très peu d’aide en la matière. Partant de ce constat nous avons mis en place un nouveau service : le C2A ou Conseil en Allocations d’Actifs. Notre volonté est de pallier ce manque en mettant en œuvre une approche thématique et ludique afin de présenter les OPCVM.

 

Ainsi, régulièrement, un expert d’EOS Allocations intervient sur le site afin de livrer une analyse de l’actualité macro-économique. Le but de ces vidéos est de guider les clients et futurs clients dans la sélection de leurs unités de compte et de leur proposer une sélection de fonds choisis en fonction de la situation actuelle des marchés.

 

 

Nos clients conservent donc l’autonomie de la gestion de leur contrat tout en suivant les conseils d’un expert qui traduira pour eux l’actualité économique et financière.

 

5/ Compte tenu du coût et des délais généralement appliqués aux arbitrages, l’assurance vie est-elle un bon support de gestion patrimoniale dynamique ?

J.O.O.: Comme nous l’avons expliqué précédemment, un contrat d’assurance vie investit en unités de compte nécessite un suivi et une certaine réactivité, comme tout placement positionné sur des actifs non garantis.

C’est pourquoi, nous nous efforçons de combattre cette idée reçue en offrant à nos clients la possibilité, s’ils passent leur arbitrage avant 23h, d’avoir une valorisation à J+1. De plus sur notre contrat ces arbitrages sont totalement gratuits quelque soit leur nombre ou les supports concernés.

Il est cependant important de comprendre que le contrat d’assurance vie n’a pas pour vocation de jouer le rôle d’un compte titre ou d’un PEA.

 

6/ Enfin, y a-t-il un âge optimal pour souscrire à un contrat d’assurance vie ?

J.O.O.: Non, il n’y a pas d’âge optimal pour souscrire un contrat d’assurance vie : le plus tôt sera toujours le mieux.

 

Même si l’épargnant n’est pas encore dans une optique de préparation d’une retraite, ou tout simplement si sa capacité d’épargne n’est pas suffisante, l’ouverture d’un contrat reste intéressante : le contrat prendra ainsi date et le délai commencera à courir pour l’antériorité fiscale ; en effet, c’est la date de souscription qui compte et non la date de versement !

Rien n’empêche d’ouvrir  un contrat d’assurance vie, d’y déposer une somme minime, et de la faire grossir plus tard. Par exemple un jeune actif entrant sur le marché du travail pourra ouvrir un contrat et mettre en place des versements programmés. Alimenter son contrat mensuellement permet de lisser les investissements et les évolutions des marchés : vous pouvez ainsi vous constituer un capital et le faire fructifier en limitant fortement les aléas boursiers !